L'ancien président de Rockstar North réclame 150 millions de dollars à Take-Two et Rockstar !

Aujourd'hui les avocats de Leslie Benzies, ancien président de Rockstar North, ont publié dans la presse une notification d'après laquelle ce dernier poursuit ses anciens employeurs Rockstar Games et Take-Two Interactive. D'après lui, il a été poussé vers la sortie et les compagnies lui doivent 150 millions de dollars de royalties.

Leslie Benzies, ex-président de Rockstar North

Le mois de janvier dernier, nous apprenions que le producteur de la licence GTA et président de Rocksta North Leslie Benzies quittait ses fonctions au sein de Rockstar. Benzies avait travaillé plus de quinze ans sur la franchise et il a démissionné après un congé sabbatique qui avait commencé en septembre 2014, congé après lequel Leslie Benzies n'avait à proprement parler plus remis les pieds à son poste avant de démissionner.

D'après la plainte déposée par le cabinet d'avocats Locke Lord LLP, Leslie Benzies considère avoir été poussé à prendre congé et affirme que les termes de l'accord concernant les royalties ont été modifiés durant son absence, ayant pour résultat une répartition les royalties défavorable à l'ex-président de Rockstar North. Une répartition défavorable au point de porter plainte et de réclamer 150 millions de dollars, Benzies déclarant que les frères Houser se sont tout gardé pour eux.

Sam & Dan Houser

Mais les firmes Take 2 et Rockstar ne l'entendent pas de la même oreille et considèraient notamment la demande de répartition de Leslie Benzies comme trop gourmande, puisqu'égale à la part des frères Houser qui sont pourtant les fondateurs du studio de développement. Bien que les deux parties ont essayé de régler le problème de manière amicale jusqu'à ce mois de janvier, les choses se sont envenimées au sujet des conditions de départ de Benzies.

Le procès portera donc principalement des conditions de départ de Leslie Benzies et par conséquent sur la légitimité de la demande de ce dernier. Mais d'après le dossier qu'ont déposé à leur tour Take-Two et Rockstar, Benzies est en rupture de contrat dès lors qu'il a contesté la répartition des royalties.

Seul l'avenir nous dira à qui la justice donnera raison, mais Benzies n'y va pas avec le dos de la cuillère dans son dépot de plainte, s'attaquant la capacité des frères Houser à finir le prochain Red Dead et évoquant des menaces proférées à son encontre de la part des frères Houser. Une affaire qui risque de se régler dans le plus grand des silences.

Vous devez être connecté pour poster un commentaire